Propos colporté : les enseignants de la NKT sont immatures et/ou manipulateurs

La vérité : la NKT ne prétend ni être parfaite ni que ses enseignants sont parfaits. Certains enseignants ont agi de manière maladroite, ce qui est regrettable même s'ils étaient bien intentionnés. Toutefois, la nomination d'enseignants malhabiles n'est pas systématique, et il n'est pas raisonnable de jeter la pierre à tous les enseignants de la NKT pour les imperfections de quelques-uns.

Les articles récents (12§2 et 12§3) du Règlement intérieur établissent des lignes directrices pour superviser le comportement des enseignants qui ont le devoir de prendre la responsabilité pour toutes leurs actions.

Les centres du dharma de la NKT sont des organismes à but non lucratif, qui appartiennent à tous les êtres vivants. Chaque centre a son propre enseignant résident (ER) et d'autres enseignants pour les annexes, nommés par l'ER, afin de présenter les trois programmes spirituels de la NKT.

En général, les centres NKT sont harmonieux. C'est un héritage du dharma kadam, le lamrim (les étapes de la voie de l'illumination) et le lodjong (l'entraînement de l'esprit), nous aident à soumettre nos perturbations mentales (les états d'esprit négatifs, comme la colère et l'attachement). Les centres du dharma s'efforcent de devenir des sociétés pures, où les personnes agissent avec de moins en moins d'égoïsme. Nous ne pouvons pas cependant prétendre que les centres du dharma sont parfaits, car ils sont pleins d'êtres humains imparfaits. Si l'enseignant a contribué à un problème, il devrait s'efforcer de le reconnaître et de l'admettre. Dans les autres cas, bien que l'enseignant n'ait pas été à l'origine du problème, en raison de sa position, il peut être tenu pour responsable. C'est la nature humaine.

Des accusations publiques contre la tradition, certains centres et certains enseignants ont été faites par des personnes qui gardent une rancune contre la tradition, ou contre un certain enseignant. Ils refusent de reconnaître leur propre contribution au problème. Par exemple, il est arrivé quelques fois qu'un résident ait été prié de quitter un centre et que, dans sa colère, il quitte la tradition. Cela s'est produit parce que l'étudiant avait un comportement difficile ou antisocial, ou parce qu'il était affligé d'une grave maladie mentale et que la NKT n'avait la qualification professionnelle nécessaire pour le soigner. Plus tard, sous l'emprise du ressentiment, il a calomnié l'enseignant, le centre et la tradition sur des forums publics.

Les enseignants peuvent réellement faire des erreurs, mais il n'est pas juste de blâmer les enseignants pour tous les problèmes.

Lutter contre le dénigrement

Qu'est ce qu'un Kadampa?

Un Kadampa est un personne qui intègre sa connaissance des enseignements de Bouddha dans sa vie quotidienne. Consultez le livret Le bouddhisme kadampa à notre époque pour en savoir plus

Signaler un propos diffamatoire

Vous avez reçu des propos diffamatoires ou dénigrants ?
Transférez le nous par email
[email protected]

Le règlement intérieur