Un guide pour la discipline morale : le règlement intérieur de la Nouvelle Tradition Kadampa - l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa

La NKT-IKBU

§1. La Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa (NTK–UIBK) est par définition l’union des centres bouddhistes kadampas, l'association internationale des centres pour l’étude et la méditation qui suivent la tradition pure du bouddhisme mahayana, issue des méditants et érudits bouddhistes Atisha et Djé Tsongkhapa, et introduite en Occident par l’enseignant bouddhiste Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, le fondateur de la Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa ; qui suivent les trois programmes d’étude de la Nouvelle Tradition Kadampa ; et qui sont régis par le code de discipline morale, appelé Le règlement intérieur de la Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa présenté dans ce document.

§2. Tout au long de ce document, le nom « Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa  » est abrégé en « NKT-IKBU », et le titre « Le règlement intérieur de la Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa  » est abrégé en « le règlement intérieur ».

§3. La Nouvelle Tradition Kadampa doit toujours rester une tradition bouddhiste entièrement indépendante, et la NKT-IKBU n'avoir  aucune affiliation politique.

§4. Le but du règlement intérieur est de donner une ligne de conduite pour : Aider à maintenir et à améliorer le développement spirituel de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU, génération après génération ; Aider à maintenir des liens étroits entre tous les centres du dharma del la NKT-IKBU pour qu’ils se soutiennent mutuellement ; Aider à résoudre tout conflit qui pourrait survenir au sein d’un centre du dharma de la NKT-IKBU ; et aider à faciliter la gestion de la NKT-IKBU sur le plan pratique et spirituel.

§5. Rien dans ce règlement intérieur ne saurait contredire les documents officiels de l’association NKT-IKBU ou les documents officiels d’un quelconque centre du dharma de la NKT-IKBU.

1. Les centres membres de la NKT-IKBU

1§1. Chaque centre du dharma de la NKT-IKBU, sans exception, doit toujours suivre la tradition pure du bouddhisme mahayana issue des méditants et érudits bouddhistes Atisha et Djé Tsongkhapa, et introduite en Occident par l’enseignant bouddhiste Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, et toujours rester un centre membre de la NKT-IKBU. Il doit toujours respecter et agir en accord avec ce règlement intérieur.

1§2. Le directeur spirituel de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU, sans exception, est toujours la personne dûment élue Directeur Spirituel Général de la NKT-IKBU, (dénommé  le DSG).

1§3. En conformité avec les exigences légales de chaque pays, les statuts de chaque centre du dharma de la NKT-IKBU, devront inclure des articles de protection essentiels, tels que présentés dans un modèle de statuts de centre du dharma conservé par le secrétaire et son adjoint au bureau central de la NKT-UIBK. En raison de la fonction internationale des Centres de Méditation Kadampas de la NKT-IKBU (dénommés les CMK) et des principaux centres de retraite, les statuts de chaque CMK et centre de retraite internationaux doivent inclure des articles supplémentaires, tels que présentés dans le modèle des statuts gardés par le secrétaire et son adjoint.

1§4. Afin de réunir chaque centre du dharma NKT-IKBU sous les auspices d'une seule structure juridique, chaque centre, sans exception, est membre de l’association caritative bouddhiste internationale appelée « Nouvelle Tradition Kadampa – l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa  », déclarée en Angleterre, N° de société : 2758093 et N° d’association caritative : 1015054 (dénommée l’association dans ce document). Lors des assemblées générales de l’association, chaque centre du dharma de la NKT-IKBU sera représenté par son enseignant résident.

2.    Le Conseil d’Éducation de la NKT-IKBU

2§1. La NKT-IKBU doit toujours maintenir un conseil d’éducation (dénommé « le conseil d’éducation »). Le but du conseil d’éducation est de fournir une assistance spirituelle d’ordre général à tous les centres du dharma de la NKT-IKBU et d’assurer la pureté et l’authenticité de la Nouvelle Tradition Kadampa.

2§2. Les membres du conseil d’éducation sont tous les enseignants résidents des centres du dharma de la NKT-IKBU, à l’exception du CMK Manjushri, le centre mère de la NKT-IKBU.

2§3. Sans limiter son objectif général énoncé plus haut, le conseil d'éducation a en particulier le pouvoir de :
Au nom de l'association, autoriser les nouveaux centres du dharma de la NKT-IKBU à faire usage des trois programmes d’étude de la NTK ;
Avoir un regard sur le niveau général des examens du programme fondamental (PF) et du programme de formation des enseignants (PFE) de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU, et décerner les diplômes aux pratiquants qui deviennent des enseignants qualifiés du bouddhisme kadampa ;
Agir en tant que premier arbitre en cas de litige concernant les centres du dharma de la NKT-IKBU et leur pureté spirituelle, s’assurant ainsi que la pureté de la tradition spirituelle de la Nouvelle Tradition Kadampa est bien maintenue ;
Agir en tant qu’arbitre en cas de litige entre les centres du dharma de la NKT-IKBU ;
S’assurer que tous les centres du dharma de la NKT-IKBU agissent conformément à ce règlement intérieur ; et
S’assurer que le directeur spirituel général DSG, le directeur spirituel adjoint DSA, les directeurs spirituels nationaux et les enseignants résidents agissent tous conformément à ce règlement intérieur et ne sont pas à l’origine de divisions entre les étudiants.

3. Le projet international de temples

3§1. La NKT-IKBU doit maintenir un « Projet International de Temples », (dénommé « le PIT »), dont l’objectif général est de présenter la foi bouddhiste de la Nouvelle Tradition Kadampa au public et, plus particulièrement, de montrer l’exemple de la pratique bouddhiste par des activités au service du public. Pour accomplir cet objectif, la NKT-IKBU doit continuellement mettre l’accent sur le développement dans le monde entier des :
Centres bouddhistes kadampas ;
CMK ;
Temples bouddhistes kadampas internationaux ;
Centres de retraite internationaux ;
Éditions Tharpa ; et
Hôtels kadampas.

4. Développement et gestion de la NTK-IUBK

Les principaux administrateurs

4§1 Les tâches administratives quotidiennes  de la NKT-IKBU seront effectuées par les cinq principaux administrateurs de la NKT-IKBU travaillant ensemble dans « le bureau central de la NKT-IKBU » au centre mère de la NKT-IKBU. Ces responsables sont :
Le secrétaire ;
Le secrétaire adjoint ;
Le directeur pour le développement des temples NKT-IKBU et des CMK ;
Le directeur adjoint pour le développement des temples NKT-IKBU et des CMK ; et
Le trésorier.

4§2. Les responsabilités principales de ces cinq administrateurs sont de :
Effectuer les tâches administratives courantes de la NTK-IUBK et
Faire valoir et de promouvoir le développement financier de la NKT-IKBU

4.3 À la fin de chaque mois, le secrétaire doit organiser une réunion à laquelle participent ces administrateurs ainsi que le DSG, le directeur des Tharpa Publications UK et le trésorier de l’association.

4§4 Le but de ces réunions sera de :
Donner à chaque administrateur, y compris au directeur des Éditions Tharpa et au trésorier, l’opportunité de présenter un rapport du travail effectué au cours du mois ;
De discuter des moyens d’éviter tout gaspillage ou mauvaise utilisation des fonds de la NKT-IKBU à travers le monde ; et
De discuter des moyens d’accroître les sources de la NKT-IKBU.

4§5 Les cinq administrateurs principaux doivent tous posséder les trois qualifications suivantes :
Ils doivent être étudiant d’un centre du dharma de la NKT-IKBU ;
Ils doivent  avoir des aptitudes pour les relations publiques ; et
Ils  doivent  chérir la NKT-IKBU.

4§6 En suivant les recommandations des directeurs de l’association, lors de l’assemblée générale, les membres de l’association sont  responsables de la nomination et de la révocation des administrateurs. Le mandat de chacun des ces postes est de quatre ans, mais à la fin de chaque mandat, les administrateurs sont rééligibles.

Secrétaire et secrétaire adjoint

4§7. Le secrétaire et le secrétaire adjoint agissent en tant que représentant des membres du conseil d’éducation. Le secrétaire doit de plus agir en tant que secrétaire de l’association caritative.

4§8 En qualité de représentants des membres du conseil d’éducation, le secrétaire et son adjoint doivent agir au nom de ceux-ci pour la gestion courante du conseil d’éducation. Les principales responsabilités de ces représentants sont les suivantes :
Promouvoir le développement des programmes spirituels des centres du dharma de la NKT-IKBU ;
Assumer la responsabilité des affaires juridiques au nom du conseil d’éducation ;
Proposer des lignes de conduite pour la préparation des statuts des nouveaux centres du dharma de la NKT-IKBU, et en particulier travailler avec le directeur pour le développement des temples et des CMK pour préparer et mener à bien des statuts de nouveaux CMK, centres de retraite internationaux et hôtels kadampas ;
S’assurer que les centres du dharma de la NKT-IKBU respectent leurs statuts ;
S’assurer que les centres du dharma de la NKT-IKBU et les pratiquants n’enfreignent pas ce règlement intérieur ; et
S’assurer que tous les problèmes juridiques qui se manifesteraient en rapport avec les centres du dharma de la NKT-IKBU, soient résolus.

Le directeur pour le développement des temples et des CMK et son adjoint

4§9 Les principales responsabilités du directeur pour le développement des temples et des CMK sont de :
Gérer et superviser le développement financier, matériel et administratif de tous les CMK, temples bouddhistes kadampas internationaux, centres de retraite internationaux, Éditions Tharpa et hôtels kadampas à travers le monde ; et
Valoriser et surveiller l’évolution financière des comptes du projet international de temples de la NKT-IKBU à travers le monde.
Il ou elle doit signaler tout problème à la commission des finances lors des réunions.

4§10 Toute décision financière importante concernant les activités courantes des CMK, des centres de retraite internationaux, des Éditions Tharpa et des hôtels kadampas à travers le monde doit être discutée avec le directeur pour le développement des temples et des CMK.

4§11 Toute décision financière importante concernant les activités courantes du directeur des temples et des CMK doit être discutée avec le DSG.

4§12 Le directeur pour le développement des temples et des CMK est aussi responsable du choix (et si nécessaire de la révocation), à travers le monde, des personnes assignées aux postes de :
Directeur administratif de chaque CMK, excepté du CMK Manjushri ; et
Directeur administratif de chaque centre international de retraite ; et
Directeur de chaque département des Éditions Tharpa, y compris celle du Royaume-Uni ; et
Directeur de chaque hôtel kadampa

4§.13 Le directeur adjoint du développement des temples et des CMK doit également avoir la fonction de directeur administratif du CMK Manjushri.

La commission des finances

4§14 Les affaires financières courantes de la NKT-IKBU doivent être menées par les cinq administrateurs principaux de l’association. Les décisions financières importantes doivent être prises par les directeurs de l’association en convoquant la commission des finances de la NKT-IKBU.

4§15 La commission des finances doit être composée des directeurs de l’association et des cinq principaux administrateurs.

4§16 Les responsabilités de cette commission sont de :
Étudier et conseiller la meilleure manière d’améliorer et de protéger les finances de la NKT-IKBU et de toutes ses annexes à travers le monde, y compris tous les CMK, les temples internationaux du bouddhisme kadampa, les centres de retraite internationaux, les Éditions Tharpa, les hôtels kadampas et ainsi de suite ; et
Fonder de nouveaux CMK, temples internationaux du bouddhisme kadampa, centres de retraite internationaux, Éditions Tharpa et hôtels kadampas à travers le monde.

4§17 Tous les six mois, le secrétaire doit convoquer tous les membres de la commission des finances de la NKT-IKBU. L’objectif de cette réunion est de :
Discuter de la manière d’améliorer la situation financière de la NKT-IKBU y compris la situation financière de tous les CMK, des temples internationaux du bouddhisme kadampa, des centres de retraite internationaux, des Éditions Tharpa, des hôtels kadampas et ainsi de suite, à travers le monde ;
Discuter des méthodes pour empêcher toute utilisation inappropriée ou gaspillage de fonds de la NKT-IKBU à travers le monde ; et
Discuter du développement de nouveaux CMK, temples internationaux du bouddhisme kadampa, centres de retraite internationaux, Éditions Tharpa et hôtels kadampas à travers le monde.

4§18 Le DSG est responsable du contrôle de la manière dont les fonds de la NKT-IKBU sont utilisés en général. Il ou elle doit formuler ses recommandations lors des réunions avec la commission des finances.

5. Le directeur spirituel général et le directeur spirituel adjoint

5§1. La NKT-IKBU doit toujours avoir un Directeur Spirituel Général (dénommé « le DSG ») et un Directeur Spirituel Adjoint (dénommé « le DSA »). Il portent le titre de « Guèn-la ».

5§2. Le DSG doit être considéré comme le représentant du fondateur de la NKT-IKBU, Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.

5§3. Le DSG est l’enseignant résident du centre mère de la NKT-IKBU durant son mandat. Cet article 5.3 prend effet à compter du 1er août 2009.

5§4. Le DSG et le DSA font chacun office de directeurs de l’association.

5§5. Les principales responsabilités du DSG sont de :
Guider les personnes et la société en général sur les voies spirituelles pures de la Nouvelle Tradition Kadampa ;
Empêcher les enseignants et étudiants de la NTK d’enfreindre ce règlement intérieur ;
Avoir un regard sur tous les centres du dharma de la NKT-IKBU à travers le monde et améliorer leur développement spirituel ;
Fonder, nommer et autoriser les nouveaux centres du dharma de la NKT-IKBU, au nom de la NKT-IKBU ;
Nommer les enseignants résidents de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU, au nom de la NKT-IKBU ;
Donner chaque année un rapport résumé de ses activités aux membres du comité d’éducation lors du festival d’été en Angleterre, au centre mère de la NKT-IKBU.

5§6. Seuls le DSG et le DSA sont habilités à accorder l’ordination au sein de la NKT-IKBU, il est donc toujours nécessaire que le DSG et le DSA soient eux-mêmes ordonnés.

5§7. Le DSG et le DSA partagent les responsabilités suivantes :
Enseignements et transmissions de pouvoir des festivals : ceux-ci devraient être donnés suivant le modèle de rotation suivant sur quatre ans :

FESTIVAL
ENSEIGNANTS
Année 1
Année 2
Année 3
Année 4
Festivals Internationaux
de printemps de la NKT-IKBU
en Angleterre 
DSG
DSA
DSG
DSA
Festivals Internationaux
d'été de la NKT-IKBU
en Angleterre
(chaque DS guide une semaine)
DSG & DSA
DSG & DSG retraité (Hérouka & Vajrayogini)
DSG& DSA
ancien DSG & DSA
Festivals NKT-IKBU Internationaux hors Angleterre
DSA
DSG
DSA
DSG
(Hérouka &
Vajrayogini)
Festivals Nationaux hors Angleterre
DSG
DSA
DSG
DSA

Transmissions de pouvoir de Hérouka et de Vajrayogini. Elles devraient être données tous les deux ans pendant un des festivals internationaux de la NKT-UKBU (voir tableau ci-dessus).
Les cérémonies d’ordination.  Les vœux d’ordination de la NKT-IKBU seront accordés pendant une année par le DSG, puis l'année suivante par le DSA. Ce cycle devrait être maintenu continuellement.
Le programme international de formation des enseignants. Celui-ci devrait être enseigné à tour de rôle par le DSG et le DSA, voir tableau 8§7ci-dessous.

L’article 5§7 prend effet à compter du 1er août 2009. Son but principal est de donner la possibilité au DSA d’entrer en contact avec le public à travers le monde. Cela rendra la fonction ultérieure du DSG efficace.

5§8. Le mandat du DSG est de quatre ans. Au terme de son mandat, une personne occupant la fonction de DSG ne doit pas être rééligible immédiatement.  Le mandat du DSA est de quatre ans.

5§9. À la fin de son mandat, un DSG sortant reprendra normalement ses fonctions d’enseignant résident au centre du dharma dont il provient. Choisi par vote majoritaire des membres de l’association, l'ex-DSG le plus approprié peut être invité à donner des enseignements et/ou des transmissions de pouvoir aux Festivals Internationaux d’été au Royaume-Uni suivant le modèle établi dans l'article 5§7.

5§10. Si le poste de DSG devient vacant, en des circonstances habituelles, le DSA en poste devient automatiquement le nouveau DSG et libère sa position de DSA.

5§11. Faisant suite à l'article 5§10 ci-dessus, si le poste de DSG devient vacant parce qu’un DSG est révoqué de ses fonctions lors de circonstances exceptionnelles telles que décrites dans l'article 7§1 ci-dessous, alors un nouveau DSG doit être nommé selon la procédure décrite dans cette même règle 7§1.

5§12. Si le poste du DSA devient vacant, alors, en des circonstances habituelles, un nouveau DSA sera proposé aux membres de l’association par les directeurs et les principaux administrateurs de l’association. Si les membres sont satisfaits de cette proposition, et considèrent qu'une telle personne :
est un directeur spirituel national de n’importe quel pays ;
est qualifiée pour enseigner à la fois le soutra et le tantra ;
a les compétences nécessaires pour maintenir et améliorer l’harmonie et une bonne communication au sein de la NKT-IKBU, et a également de bonnes relations avec le public en général ;
est respectée par le public ; et
chérit la NKT-IKBU,
alors le candidat pourra être élu à la majorité des votes des membres de l’association.

5§13. Faisant suite à l'article 5§12 ci-dessus, s'il est difficile aux directeurs et administrateurs principaux en place de trouver un directeur spirituel national qualifié à recommander en tant que nouveau DSA, ou que le poste de DSA devient vacant parce que un DSA est révoqué de son poste dans des circonstances exceptionnelles décrites dans l'article 7§2 ci-dessous, un nouveau DSA sera alors nommé tel que stipulé dans l'article 7§2.

5§14. Le DSA doit conserver ses postes d’enseignant résident et de directeur national jusqu’à ce qu’il ou elle entre en fonction en tant que DSG.

5§15. Les élections pour les postes de DSG et DSA sont organisées par le secrétaire.

6. Les directeurs spirituels nationaux

6§1. Sur proposition conjointe du DSG et du DSA, les enseignants résidents de chaque pays (agissant au nom de leur centre) doivent élire parmi eux un directeur spirituel pour leur pays. Cette personne est appelée le « Directeur Spirituel National de la NKT-IKBU » pour ce pays et devient le représentant spirituel de la NKT-IKBU dans ce pays.

6§2. Guidé par le DSG, les responsabilités principales de chaque directeur spirituel national sont de :
Guider les personnes et la société en général de son pays sur les voies spirituelles pures de la Nouvelle Tradition Kadampa, en donnant des enseignements publics, tels que des célébrations du dharma, etc. ;
Superviser et améliorer le développement spirituel tous les centres du dharma de la NKT-IKBU de son pays. Ceci comprend visiter les centres du dharma de la NKT-IKBU ;
Empêcher, au sein de son pays, que les enseignants résidents de la NKT-IKBU, les responsables des centres, les centres du dharma et les étudiants, n’enfreignent ce règlement intérieur ; et
Envoyer un rapport annuel au DSG et au secrétaire pour le festival d’été en Angleterre.

6§3. À la demande du DSG, les directeurs spirituels nationaux peuvent également accorder les transmissions de pouvoir de Hérouka et de Vajrayogini dans leur pays.

6§4. Le mandat du DSN est de quatre ans, mais au terme de tout mandat, le DSN sera rééligible. Le secrétaire organise les élections qui ont lieu tous les quatre ans au centre mère de la NKT-IKBU.

7. Révocation du DSG, de son adjoint ou d’un directeur spirituel national

7§1. Si un DSG:
donne un mauvais exemple tel que rompre ses vœux d’ordination ; ou
enfreint intentionnellement ce règlement intérieur ; ou
ne porte aucun intérêt au travail à effectuer pour le développement de la NKT-IKBU ; ou
est la cause d’une dégénérescence de la NKT-IKBU, (en suivant, par exemple, d’autres traditions spirituelles),
alors les deux directeurs élus et les cinq administrateurs principaux de l’association peuvent par consensus unanime recommander aux membres de l’association la révocation du DSG. Les membres auront alors l’autorité de révoquer le DSG par un vote majoritaire, et de choisir et réélire l'ex-DSG le plus qualifié pour remplir ce  poste.

7§2. La même règle  s'applique au DSA, sauf que la recommandation aux membres de l’association devra résulter d’un accord unanime du DSG, des deux directeurs élus et des cinq administrateurs principaux.

7§3. Si les administrateurs ou les membres de l'association ne tiennent pas compte de ces articles 7§1 et 7§2, en particulier s'ils comprennent que le DSG ou son adjoint a effectué l’une ou l’autre des actions inappropriées citées ci-dessus, il sera reconnu publiquement que la NKT-IKBU est spirituellement impure. Par conséquent, afin de protéger la communauté NKT-IKBU d’une telle impureté, les administrateurs et les membres de l’association doivent s'efforcer d'appliquer ces deux règles.

7§4. Si un directeur spirituel national :
donne un mauvais exemple tel que rompre ses vœux de la pratimoksha (qu’il soit laïc ou ordonné), ou
enfreint intentionnellement ce règlement intérieur, ou
ne porte aucun intérêt au développement de la NKT-IKBU, ou
est la cause d’une dégénérescence de la NKT-IKBU, (en suivant, par exemple, d’autres traditions spirituelles), alors le DSG et le DSA auront en commun l’autorité de le ou la révoquer.

8. Les enseignants résidents

8§1. Les enseignants résidents de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU seront nommés par le DSG. Le DSG ne doit choisir  les nouveaux enseignants résidents que parmi les pratiquants qui sont qualifiés pour enseigner le bouddhisme kadampa, qui ont terminé ou suivent le programme de formation des enseignants de la NTK, qui suivent la Nouvelle Tradition Kadampa avec pureté et qui observent une bonne discipline morale. La fonction d’un enseignant résident est de guider les étudiants de son centre sur les voies spirituelles pures de la Nouvelle Tradition Kadampa.

8§2. Le DSG aura la responsabilité de révoquer tout enseignant résident de la NKT-IKBU.

8§3. Les engagements de l’enseignant résident comprennent :
Observer une discipline morale pure et une bonne conduite ;
Bien s’occuper de son centre du dharma et le chérir ;
N’enseigner que des sujets qui font partie des trois programmes d’étude de la NTK ;
Faire parvenir au DSG et au secrétaire, un rapport annuel sur l’évolution de son centre ;
Respecter les autres traditions spirituelles et s’efforcer de maintenir de bonnes relations avec elles, mais l’enseignant résident ne mélangera ni ses enseignements, ni sa pratique spirituelle à ceux d’autres traditions spirituelles ;
Agir conformément à ce règlement intérieur ;
S’efforcer d’assister au programme de formation des enseignants international qui a lieu tous les ans au centre mère de la NKT-IKBU, et ce jusqu’à ce qu’il ou elle ait terminé le programme avec succès ;
Être le représentant de son centre à toutes les assemblées générales de l’association (ou être un membre de l’association, si son centre n’est pas encore inscrit légalement) ; et
Être un membre du conseil d’éducation, et prendre part aux réunions et aux décisions du conseil d’éducation.

8§4. L’enseignant résident est chargé de la nomination et de la révocation des autres enseignants de son centre, de ses annexes, etc., ainsi que, à l’exception du centre mère de la NKT-IKBU, de la nomination et de la révocation du Coordinateur des Programmes Spirituels (dénommé le « CPS ») de son centre.

8§5. Le CPS du centre mère de la NKT-IKBU a aussi la fonction d'être le secrétaire du DSG en place. À cause de cela, le DSG et les cinq administrateurs principaux de l’association ont la responsabilité conjointe de le nommer et de le révoquer. Cet article prend  effet à compter du 1er août 2009.

8§6. Les enseignants résidents ordonnés de la NKT-IKBU qui ont enseigné avec succès pendant quatre ans portent  le titre de « Guèn » ; et les enseignants résidents laïcs de la NKT-IKBU qui ont enseigné avec succès pendant quatre ans portent le titre de « Kadam ». Ces enseignants recevront un certificat qui atteste de leur compétence en tant qu’enseignant du bouddhisme kadampa.

8§7. Le Programme de Formation des Enseignants International (PFEI), destiné aux enseignants résidents de la NKT-IKBU comprend  sept textes. Ceux-ci seront enseignés suivant le modèle de rotation suivant sur seize années :

 

TEXTE ETUDIE
DUREE DE L'ETUDE
ENSEIGNANT
La Voie Joyeuse
3 ans
DSG
Comprendre l'esprit
2 ans
DSA
Les Terres et les Voies Tantriques
2 ans
DSG
Le Mahamoudra du tantra
2 ans
DSA
Grand Trésor de mérite
2 ans
DSG
Guidedu mode de vie d'unbodhisattva
2 ans
DSA
Océan de nectar
3 ans
DSG


Lorsqu'un enseignant résident a assisté aux enseignements et a réussi l'examen de chaque texte, il sera estimé qu'il ou elle a terminé le programme avec succès et recevra un certificat à cet effet. Cet article 8§7 entrera en vigueur à compter du 1er août 2009.

9.  Les Livres

9§1. Afin d’éviter tout développement de confusion et de désaccord parmi les étudiants de la NTK, aucun enseignant ou directeur spirituel ne doit écrire de livre ou autre matériel contenant des éléments de traditions qui diffèrent de la Nouvelle Tradition Kadampa ou qui contredisent d’une manière ou d’une autre les livres du dharma de la NTK.

9§2. Après le décès de l’auteur, personne ne doit changer  ni le sens ni la présentation du contenu des livres du dharma utilisés dans les trois programmes d’étude de la NTK, quel qu’en soit le format, à moins qu’il n’y ait des raisons valides de le faire. Celles ci devront être approuvées par le DSG et la majorité des membres du conseil d’éducation.

9§3. Les mêmes règles s’appliquent à toutes les sadhanas de la NTK.

10. Retrait d’autorisations

10§1. Si un enseignant du dharma actuel ou précédent de la NKT-IKBU se sépare de la NKT-IKBU et fonde une organisation spirituelle indépendante, ou suit une autre tradition spirituelle, il ou elle ne pourra alors plus tenir la lignée et la tradition spirituelle de la Nouvelle Tradition Kadampa. En particulier, il ou elle ne pourra pas :
Enseigner les trois programmes d’étude : le programme général, le programme fondamental et le programme de formation des enseignants, qui proviennent de la tradition NTK ;
Accorder les transmissions de pouvoir des tantras inférieurs ou du tantra du yoga suprême, qui proviennent de la tradition NTK ;
Accorder les vœux d’ordination qui proviennent de la tradition NTK ; et
Utiliser tout nom donné par la tradition NTK, tel que son nom d’ordination, ou tout titre particulier tel que « Guèn-la », « Guèn » ou « Kadam ».

10§2. Chacun des enseignants résident de la NKT-IKBU devrait signer une déclaration attestant leur accord avec l'article 10§1 ci-dessus,  et cette déclaration devrait être  contresignée par un témoin.

11. Les membres des centres du dharma de la NKT-IKBU

11§1. Dans les centres du dharma de la NKT-IKBU, aucun étudiant ou enseignant n'est autorisé à prendre de drogues illégales, à boire de l’alcool, à fumer du tabac ou à agir d’une façon inappropriée qui pourrait causer la mésentente ou ébranler la foi des autres. Les centres du dharma serviront exclusivement de la nourriture végétarienne.

11§2. Si une personne ordonnée rompt ses vœux d’ordination, il ou elle ne pourra habiter un centre du dharma de la NKT-IKBU pendant au moins une année. Après un an et sous certaines conditions, il ou elle pourra retourner vivre dans un centre du dharma, mais il ou elle ne pourra pas enseigner le dharma ni participer au programme de formation des enseignants de la NKT même si il ou elle se fait ordonner plus tard une deuxième fois.  Durant l’année de probation il ou elle ne pourra participer à aucun des trois programmes spirituels d’un centre du dharma, mais (à la discrétion des gestionnaires du centre et de l’enseignant résident) pourra assister occasionnellement à des enseignements du centre en tant que visiteur. Il ou elle pourra assister aux festivals et aux célébrations du dharma de la NKT-IKBU.

11§3. Les pratiquants du bouddhisme kadampa ne doivent vendre aucune représentation de bouddha (telles que statues, posters, cartes) ni aucun stoupa, livre du dharma, enregistrement audio ou vidéo, pour leur profit personnel, car de telles actions engendrent un lourd karma négatif.

11§4. Tout enregistrement audio et/ou vidéo, ou émission d’enseignements, de méditations guidées ou de chants rituels des enseignants et étudiants de la NKT-IKBU, n'est produit et vendu au public (que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des centres du dharma de la NKT-IKBU) que par les Éditions Tharpa avec l'accord du DSG et du conseil d’éducation.

11§5. Cette règle s’applique aux enseignements, etc. présentés sur les sites internet ou accessibles via internet, et également aux enregistrements de musique provenant des poudjas et des mélodies des poudjas de la NTK.

11§6. Cette règle ne s’applique pas aux enregistrements audio utilisés pour les programmes d’étude par correspondance du PG, du PF et du PFE. Les enregistrements audio peuvent être mis à la disposition des étudiants ayant assisté à l’enseignement ou à la méditation.

11§7. Trois raisons principales justifient cette règle sur les enregistrements :
Éviter le risque que le dharma ne soit utilisé dans le but d’acquérir un profit ;
Éviter le risque que de tels enregistrements n’interfèrent avec les principaux programmes d’étude ; et
Éviter la difficulté de vérification de l’exactitude du contenu de ces enregistrements.

11§8. De cette manière, les centres du dharma de la NKT-IKBU demeureront toujours des communautés vivant dans la pureté, la paix et l’harmonie.

12. Le développement des centres du dharma de la NKT-IKBU

12§1. Chaque centre du dharma de la NKT-IKBU, sans exception, doit privilégier son développement en utilisant les moyens suivants :
Augmenter le nombre d’étudiants en se préoccupant de chacun avec bonté et en faisant une bonne publicité ;
Améliorer les qualifications des étudiants du dharma afin qu’ils deviennent des pratiquants et des enseignants qualifiés du dharma ;
Préserver le centre afin qu’il demeure une communauté pure, paisible et harmonieuse ;
Augmenter le nombre des annexes du centre ; et
Transformer progressivement les annexes en des centres du dharma de la NKT-IKBU indépendants, financièrement autonomes, ayant leurs propres statuts associatifs et leur propre enseignant résident.

12§2. A fin d’assurer la pureté de la Nouvelle Tradition Kadampa les secrétaire et secrétaire adjoint agiront en tant que « guides de la discipline morale » de la NKT-IKBU au nom des membres du conseil d’éducation.

12§3.  En tant que guides de la discipline morale, le secrétaire et le secrétaire adjoint doivent se concentrer sur les trois étapes suivantes :
(a)    prendre connaissance de toute entorse à la discipline morale ou à ce règlement intérieur, en particulier en ce qui concerne (I) les centres du dharma, (II) la sangha ordonnée, (III) les enseignants résidents et (IV) les pratiquants vivant dans les centres du dharma de la NKT-IKBU. Dans ce but, le secrétaire et le secrétaire adjoint doivent être informés par le DSG, le DSA et les DSN. Puis, lorsqu'un tel problème est identifié :
b)    demander et encourager le centre ou l'individu concerné à cesser sa conduite inappropriée. S’ils n’acceptent pas de changer leur comportement tel que demandé :
c)    signaler le problème aux directeurs de l’association, et appliquer toute solution pratique que les directeurs pourraient exiger.

13. Les réunions

13§1. Chaque année, au cours du festival d’été au Royaume-Uni, au centre mère de la NKT-IKBU, les enseignants résidents et les directeurs administratifs de chaque centre du dharma de la NKT-IKBU, sans exception, doivent faire tout leur possible pour se  rassembler. En cas de non-participation, les raisons devront en être données au DSG ou au secrétaire.

13§2. Le secrétaire doit organiser des réunions distinctes pour :
Les membres du conseil d’éducation ;
Le DSG, son adjoint et les directeurs spirituels nationaux ; et
Les directeurs administratifs des centres du dharma de la NKT-IKBU.
Le secrétaire doit également assister à ces réunions.

13§3.  L’objectif et la fonction de ces réunions sont de :
Améliorer le développement du bouddhisme kadampa à travers le monde ; et
Empêcher tout obstacle au développement du bouddhisme kadampa.
À la suite de ces réunions, toute proposition qui toucherait aux finances ou à l’administration de la NKT-UIBK sera transmise à tous les membres de la commission des finances par le secrétaire.

13§4. Au nom du comité des directeurs, et à temps pour ces réunions, le secrétaire doit envoyer un rapport financier annuel et un rapport sur les progrès du développement de la NKT-IKBU aux membres du conseil d’éducation et à tous les membres de la commission des finances de la NKT-IKBU.

14. Les festivals et les célébrations du dharma

14§1. Des festivals et des célébrations du dharma de la NKT-IKBU peuvent être organisés dans tout les pays. Le DSG et le DSA enseignent lors de ces festivals comme spécifié dans l'article 5§7, et le DSN enseigne lors de la célébration du dharma dans le pays dont il est responsable.

14§2. Les festivals internationaux NKT-IKBU ayant lieu au Royaume-Uni sont organisés et gérés par le « comité du festival du Royaume-Uni ». Les festivals internationaux NKT-IKBU ayant lieu dans d’autres pays seront organisés et gérés par le directeur pour le développement des temples et des CMK, aidés du centre mère du pays et des enseignants résidents du pays où le festival a lieu.

14§3. Le comité organisateur des festivals nationaux et des célébrations du dharma tenus hors du Royaume-Uni devront être composés du directeur administratif et du trésorier du CMK légalement inscrit du pays où a lieu l’événement, du directeur administratif du centre hôte de l’événement et du directeur pour le développement des temples et des CMK de la NKT-IKBU.

14§4. Le comité organisateur des festivals nationaux et des célébrations du dharma tenus au Royaume-Uni devra être composé du directeur administratif et du trésorier du CMK Mandjoushri, du directeur administratif du centre hôte de l'évènement et du secrétaire de la NKT-IKBU.

14§5. Après chaque festival international au Royaume-Uni, le trésorier et le secrétaire de l'association doivent envoyer  sans tarder un rapport financier à la commission des finances.

14§6. Après tous les autres festivals et célébrations du dharma de tout pays, le directeur administratif et le centre hôte de l’événement doivent remettre sans tarder un rapport financier au DSG, au secrétaire, au directeur pour le développement des temples et des CMK, ainsi qu’au trésorier.

14§7. Les bénéfices de chaque festival et célébration du dharma ne doivent être utilisés que pour le projet international de temples de la NKT-IKBU ; exceptés les bénéfices des festivals annuels au Royaume-Uni qui peuvent aussi être utilisés pour le bon fonctionnement de la NKT-IKBU.

14§8. Étant donné que toutes les recettes provenant des festivals et des célébrations du dharma sont des fonds publics et vouées  uniquement au développement du projet international de temples de la NKT-IKBU, ces fonds ne doivent pas être utilisés pour faire des cadeaux ou des offrandes à des particuliers, y compris les enseignants d’un festival ou d’une célébration du dharma.

15. Le programme spirituel

15§1. Le programme spirituel de tous les centres du dharma de la NKT-IKBU ne doit comprendre que les trois programmes d’étude de la Nouvelle Tradition Kadampa : le programme général, le programme fondamental et le programme de formation des enseignants.

15§2. Ces programmes constituent le cœur même de la NKT-IKBU, et sont ce qui différencie la Nouvelle Tradition Kadampa des autres traditions.

15§3. Le programme général (PG). Le programme général  a pour but de donner de présenter la vue, la méditation et l'action bouddhistes fondamentales,  ainsi que divers autres enseignements et pratiques, tous contenus dans la tradition bouddhiste mahayana d’Atisha et de Djé Tsongkhapa, qui aident le pratiquant à approfondir ses connaissances et son expérience du bouddhisme. Le programme est basé sur les commentaires de Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso.

15§4. Le programme fondamental (PF). Le programme fondamental a pour but de présenter d’une façon méthodique des sujets particuliers du bouddhisme mahayana, afin de permettre aux étudiants d’approfondir leur connaissance et expérience du bouddhisme. Ce programme, basé sur les enseignements du soutra de Bouddha et les commentaires correspondants donnés par Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, comprend les cinq sujets suivants :

Les étapes de la voie de l’illumination, basé sur le commentaire La voie joyeuse ;
L’entraînement de l’esprit, basé sur les commentaires La compassion universelle et Huit étapes vers le bonheur ;
Le soutra du cœur, basé sur le commentaire Le cœur de la sagesse ;
Le guide du mode de vie d’un bodhisattva, basé sur le commentaire Trésor de contemplation ; et
Les différents types d’esprit, basé sur le commentaire Comprendre l’esprit.

15§5. Le programme de formation des enseignants (PFE) Le programme de formation des enseignants a pour but de présenter d’une façon plus détaillée certains sujets du bouddhisme mahayana, afin de permettre aux étudiants d’approfondir leur connaissance et expérience du bouddhisme, et se former pour devenir des enseignants qualifiés de la Nouvelle Tradition Kadampa. Le programme, basé sur les enseignements du soutra et du tantra de Bouddha et les commentaires correspondants donnés par Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, comprend les douze sujets suivants :
Les étapes de la voie de l’illumination, basé sur le commentaire La voie joyeuse ;
L’entraînement de l’esprit, basé sur les commentaires La compassion universelle et Huit étapes vers le bonheur ;
Le soutra du cœur, basé sur le commentaire Le cœur de la sagesse ;
Le guide du mode de vie d’un bodhisattva, basé sur le commentaire Trésor de contemplation ;
Les différents types d’esprit, basé sur le commentaire Comprendre l’esprit ;
Le guide du chemin du milieu, basé sur le commentaire Océan de nectar ;
Le mahamoudra du vajrayana, basé sur le commentaire Claire lumière de félicité ;
La discipline morale du bodhisattva, basé sur le commentaire Le vœu du bodhisattva ;
L’offrande au guide spirituel, basé sur les commentaires Grand trésor de mérite et Le mahamoudra du tantra ;
Le tantra de Vajrayogini, basé sur le commentaire Le guide du Pays des Dakinis ;
Les terres et les voies du mantra secret, basé sur le commentaire Les terres et les voies tantriques ; et
La pratique du mandala du corps de Hérouka, basé sur le commentaire L’essence du vajrayana.

15§6. Un pratiquant sera reconnu pour avoir terminé le programme de formation des enseignants, si il ou elle :
a assisté aux classes d'enseignement qui se rapportent à chacun des douze sujets ;
a mémorisé tout le contenu nécessaire ;
a réussi les examens relatifs à ces douze sujets et reçu un certificat qui le confirme ; et
a effectué les retraites de méditation requises.

15§7. Aucun des sujets étudiés dans chacun des trois programmes d’étude ne pourra être modifié.

 16. Les rituels et les retraites

16§1. Tous les centres du dharma de la NKT-IKBU doivent suivre les mêmes pratiques concernant les rituels, retraites, poudjas, et la manière d’accorder et de recevoir les transmissions de pouvoir.

16§2. Afin d’éviter l’utilisation du dharma à des fins politiques ou mondaines, aucun centre du dharma de la NKT-IKBU ne doit suivre l'usage de tout système de divination ni reconnaître et s'en remettre à des oracles.

 17. Le statut caritatif des centres du dharma de la NKT-IKBU

17§1. Dès que cela est possible sur le plan pratique, tous les centres du dharma de la NKT-IKBU doivent devenir des associations caritatives ou à but non lucratif, reconnues par le gouvernement de leur pays. Ces associations appartiennent au public et sont entièrement dédiés au bienfait du grand public. Tant qu'une annexe n'est pas devenue une association indépendante elle doit continuer à faire partie de son centre mère, légalement et financièrement.

17§2.  Le fondateur de chaque centre du dharma de la NKT-IKBU sera toujours inscrit simplement comme étant le DSG de la NKT-IKBU dûment élu en exercice lorsque le centre a été créé, et jamais en tant que personne individuellement désignée.

17§3.  Chaque centre du dharma de la NKT-IKBU, sans exception, doit déclarer dans ses documents officiels, conformément aux exigences de la législation de son pays, que le centre est fondé dans le but spécifique de promouvoir la foi bouddhique, sous la direction spirituelle du DSG dûment élu de la NKT-IKBU, principalement  par l’enseignement, l’étude, la pratique et l’observation de la discipline morale, le tout dans le contexte de la tradition bouddhique mahayana d’Atisha et de Djé Tsongkhapa, tels qu'enseignés par le fondateur de la NKT-IKBU, Vénérable Guéshé Kelsang Gyatso, par la mise en œuvre continuelle des trois programmes d’étude de la Nouvelle Tradition Kadampa : le programme général, le programme fondamental et le programme de formation des enseignants. Les statuts d'un centre de la NKT-IKBU doivent inclure également la définition des trois programmes d’étude de la NTK telle que présentée dans l’Article 15 ci-dessus.

17§4.  La décision volontaire de dissoudre tout centre du dharma de la NKT-IKBU ne peut être prise qu’avec l’accord écrit du DSG qui agit avec le soutien du conseil d’éducation.

17§5.  En cas de fin ou de dissolution d’un centre du dharma de la NKT-IKBU, pour quelque raison que ce soit, il convient de régler ou de mettre en place  un moyen de règlement approprié des dettes et assumer les obligations du centre. Les biens restants du centre seront alloués à un ou plusieurs autres centres membres de la NKT-IKBU du même pays. Les membres du centre choisiront le ou les centres bénéficiaires, après concertation avec le DSG.

18. Les ressources des centres du dharma de la NKT-IKBU

18§1. L’ouverture des centres du dharma de la NKT-IKBU ayant pour but de répandre le bouddhisme kadampa de la NTK, tous les biens appartenant à ces centres du dharma doivent être exclusivement utilisés à cette fin. Les bénéfices annuels obtenus par chaque centre du dharma de la NKT-IKBU doivent être utilisés pour le développement de ce centre, y compris l’amélioration de l’hébergement, etc. Tout bénéfice excédentaire sera offert au projet international de temples de la NKT-IKBU de leur pays respectif et versé sur le compte bancaire correspondant.

18§2. À la fin de chaque exercice fiscal, chaque centre du dharma de la NKT-IKBU doit envoyer une copie de son rapport financier annuel à son directeur spirituel national, au secrétaire et au directeur pour le développement des temples et des CMK.

18§3. Le DSG et le DSA sont conjointement habilités à empêcher la mauvaise utilisation des biens de tout centre du dharma de la NKT-IKBU.

18§4. Les bénéfices annuels réalisés par les CMK, les centres de retraite internationaux, les Éditions Tharpa et les hôtels kadampas de chaque pays à travers le monde, doivent être reversés sur un compte bancaire du projet international de temples de la NKT-IKBU.

18§5. À la fin de chaque année fiscale, le directeur administratif de chaque CMK et de chaque centre de retraite international, le directeur financier de chaque Éditions Tharpa et le directeur de chaque hôtel kadampa doivent envoyer un rapport financier détaillé au secrétaire, au directeur pour le développement des temples et des CMK et au trésorier.

18§6. Tous les fonds sur les comptes bancaires du projet international de temples de la NKT-IKBU à travers le monde doivent être exclusivement utilisés pour le projet international de temples de la NKT-IKBU et ne peuvent être utilisés par aucun des centre du dharma, ni à toute autre fin.

18§7. Aucun centre du dharma de la NKT-IKBU, enseignant ou étudiant, ne collectera de fonds au sein des centres du dharma de la NKT-IKBU pour le bénéfice d’organisations autres que la NKT-IKBU ou pour le bénéfice de personnes extérieures à la NKT-IKBU, sans que cela ne soit proposé ou approuvé par le conseil d’éducation.

18§8. Aucun directeur spirituel de la NKT-IKBU ou enseignant résident de la NKT-IKBU ne doit se servir  du nom, des ressources, ou des activités d’un centre du dharma de la NKT-IKBU, ou de la position qui lui a été conférée par la NKT-IKBU, à des fins personnelles, que ce soit directement ou indirectement.

19. La bonne observation du règlement intérieur

19§1. L’observation de ce règlement intérieur est sous la supervision de tous les membres du conseil d’éducation qui assument la responsabilité de signaler toute transgression au DSG et représentants du conseil d'éducation.

19§2. Le DSG, le DSA, le secrétaire et le secrétaire adjoint se réunissent une fois tous les six mois dans le but de contrôler l’observation du règlement intérieur en général.

19§3. Ce règlement intérieur ne sera jamais modifié, à moins que chaque membre de l'association, sans exception, ne désire le changer. Si tel est le cas ils devront de le formuler par écrit et le confirmer de leur signature manuscrite.

 

« Un guide pour la discipline morale –
Le règlement intérieur de la Nouvelle Tradition Kadampa –

l’Union Internationale du Bouddhisme Kadampa »

Entré en vigueur le 01 août 2001
Révisé en 2003, 2005, 2006
© Nouvelle Tradition Kadampa, 2007